Après un petit dej’ et une lessive rapide chez Cristina, nous décidons d’aller visiter Constanta et la célèbre plage de Mamaia, au nord de la ville.
Nous laissons nos bagages chez notre hôte et prenons un de ces nombreux minibus qui font les liaisons entre chaque ville de la région…

Constanta

Nous nous retrouvons à nouveau devant ce grand centre commercial ou nous étions allés la veille pour se « connecter »…

Derrière cette galerie se trouve un grand parc bordant un immense lac très calme, les habitants semblent plus intéressés à se pavaner dans leur plus belle tenues au sein de la galerie que dans le parc… Poir nous c’est. Par contre un reel plaisir de bagnauder sous le soleil, prendre un café froid en terrasse et prendre le temps …

Mamaia

Mamaia, par contre,  est une longue bande de terre paralèle au rivage où se succèdent plages privées et cafés à touristes, sans saveur et sans originalité… Les gens se massent sous les parasols de marques de bières ou de sodas, pour quelques centimètres de sable sale !
Notre impression est très négative, tout est payant et très cher, même les toilettes mal entretenues… Nous rebroussons chemin un peu dégoutés, nous avons envie d’autre chose…

Nous hesitons à aller voir le célèbre ancien casino de Constanta mais etant donné l’heure et sa situation à l’autre bout de la ville, nous préférons rebrousser chemin…

Retour chez Cristina, le temps de prendre une photo de nos hôtesses et nous retraversons Eforie Nord vers un simili arrêt de bus, pour trouver un transport vers Vama Veche… Le voyage doit se faire en deux étapes, car le bus ne va que jusqu’à Mangalia…

Vama Veche

Là, nous attendons patiemment un bus vers Vama Veche mais rien ne vient… Il est deja 20h et plus aucun bus ne semble partir vers nulle part… jusqu’a ce qu »un petit papy dans son taxi nous propose de nous emmener… C’est en fait un de ces « maxi taxi » comme ils les appellent qui font la liaison avec Vama Veche en remplissant au maximum avant de partir…

Quelques minutes plus tard, nous sortons du maxi taxi devant l’artère principale de Vama Veche, une sorte de rue style Far west bordée de petites échoppes et de bars restaurants qui part de la route principale vers la plage… La nuit est proche et nous avançons sans but… Nous avons entendu qu’il est possible de camper gratuitement sur la plage, mais devant nous il n’y a que des paillotes bien vides et des parasols de plage à perte de vue…

 La suite de cette journée dans l’article suivant