Le réveil sur la plage de Sulina est hallucinant ! Dès l’ouverture de la fermeture éclair de la tente, une lumière magnifique s’empare de nous et nous réchauffe de cette première nuit sur la plage !

Départ de Sulina

 

Le lever de soleil est digne des plus belles photos de magazine, des gloires derrière le lointain, un soleil rougeâtre qui monte presqu’à vue d’oeil et les premières lueurs qui glissent sur les plumes de dizaines d’oiseaux qui volent au dessus de nous comme s’ils suivaient la ligne imaginaire du bord de l’eau…

Un héron et deux canards font trempette à quelques mètres de nous et leurs fines pattes ne semblent pas ébranlées par la puissance des vagues qui s’écrasent sur le sable… Nous sommes ébahis de tant de beauté naturelle !
Nous n’avons malgré notre réveil à 5h00, pas le temps de nous extasier plus longtemps sur le spectacle, car nous avons une bonne demi heure de marche devant nous pour rejoindre le port où nous attends le bateau qui nous ramènera vers Tulcea et la suite de nos aventures…

Les yeux plein de sommeil, nous plions la tente, reprenons nos lourds fardeaux et marchons dans le sable qui s’enfonce sous notre poids et rendent le chemin difficile… Nous croisons les premiers pécheurs et quelques chiens errants près du magnifique cimetière marin.

Il y’a plus de monde sur le bateau malgré l’heure matinale du départ… Nous recroisons les deux allemandes, le couple de roumains de l’aller et quelques autres visages presque familiers.. Nous échangeons de petits hochements de tètes et sourires amusés.

La « croisière » est à nouveau ponctuée de rencontres animalières de toutes sortes (je ne parle pas des touristes …) et nous arrivons à nouveau à Tulcea…
Après ravitaillement et quelques renseignements glanés par ci par là, nous prenons le mini bus destination Constanta.

 

Constanta et environs

Le terminus se trouve près d’une énorme galerie commerciale où nous nous engouffrons en quête d’un acces internet et d’une boisson fraiche afin de décider de la suite de notre journée et de notre hébergement du soir..
Nous ne passons pas inaperçus avec nos gros sac à dos, notre tente et nos mines sorties d’une nuit dans la nature ! Nous nous installons dans un café assez chic et les regards sont fixés sur nous…
Nous tentons de contacter quelques couchsurfers de la région mais en vain, nous n’aurons pas même une réponse négative … Nous nous rabattons sur airbnb où une couchsurfeuse loue aussi une chambre pour la nuit. Plus chère que notre budget le prévoit mais nous cédons à la facilité…

Cristina accepte notre réservation airbnb plus vite que notre request CS et nous prenons la direction d’Eforie Nord, une petite station balnéaire collée au sud de Constanta. Nous sommes accueillis par sa maman dans une jolie maison au jardin bien fleuri et après une bonne douche, nous échangeons un moment, alternant le français et l’anglais qu’elles parlent plutôt bien !

DSC_0086

La nuit est tombée et nous partons pour une petite promenade nocturne de la ville en quête de quelque repas rapide et pas trop cher.

Eforie Nord attrape-touristes

Nous allons passer de mauvaises surprises en mauvaises surprises; La plage à 100% privée est surplombée de nombreux restaurants très chers…

Une affiche nous interpelle par ses meilleurs tarifs, mais alors que nous installons sur une table, la carte nous propose des tarifs autrement plus chers ! Nous décidons gênés de ne pas céder et buvons seulement un verre.. Après un long moment de recherche, nous nous rabattons désespérés sur une petite échoppe de kebab … mais le résultat est encore pire : un maigre sandwich sans saveur qui ne ressemble pas au menu et une assiette de friture froide que nous finirons par jeter, écoeurés par leur gout douteux …
Même le supermarché où nous espérons acheter quelques victuailles pour combler notre ventre qui réclame, ne nous propose que des produits malsains et non frais …
Nous rentrons un peu énervés mais la nuit sera tout de même douce et longue…